blue_babydoll (blue_babydoll) wrote,
blue_babydoll
blue_babydoll

Mascara Eyes To Kill Excess, Giorgio Armani (review)

Rien que d'écrire le titre, je suis joie. J'avais eu le mascara Eyes to Kill fin octobre 2010 que j'avais adoré, et que je n'avais pas hésité à placer sur le podium de mes mascaras préférés.
Lorsque j'ai appris le lancement de son petit frère, le Eyes to Kill Excess, je me suis ruée le lendemain aux galeries Lafayette pour l'acheter... Jusqu'à ce que la vendeuse m'annonce que le produit était uniquement commercialisé aux USA, et qu'on ne savait pas si il allait l'être pour la France.
En le retrouvant "par hasard" lors de mes pérégrinations chez Sephora, je n'ai pas résisté (surtout avec un bon de -20% en main).
Ce que j'apprécie surtout chez Armani, c'est le concept marketing.
L'idée: Que le mascara devienne une arme fatale, qu'elle fasse un regard revolver.
Avec Megan Fox en égérie, ils ont tout gagné. Derrière son physique avantageux (et ayant subi la chirurgie), j'apprécie qu'elle soit plus que ça, qu'elle ait du caractère, dépasse le cliché de "Elle est mignonne mais un peu conne", et provoque la surprise (Qui aurait pensé qu'elle aurait joué dans Jennyfer's Body ?)

Description:  Exceptionnellement volumateur, ce mascara arme instantanément les cils d'une laque plus noire que noire qui accentue comme jamais la profondeur et l'intensité du regard.

Volume Extrême instantané:
Eyes to Kill Excess, le mascara volume intense, épaissit, sépare et offre aux cils un étonnant fini laqué, ultra noire et longue tenue. Parfaitement définie, la frange des cils est encore plus dense et devient l'arme de séduction ultime pour un effet volumateur captivant.

Brosse "surdimensionnée"
Le secret de l'arme absolue Eyes to Kill Excess réside dans l'association d'une formule unique et d'une brosse brevetée surdimensionnée. Son design haute précision, un tissage exclusif de fibres souples, permet de gainer et volumiser chaque cil en déposant un maximum de charge en un minimum de passage.

Intelligence scientifique
La fusion d'un Wax ™ Complex et d'un nouvel agent texturisant forme une texture fluide et onctueuse qui glisse le long des cils pour une application facile et homogène en un tour de main.
Le Wax ™ Complex est constitué d'un mélange de cires molles et dures pour une charge optimale et un volume extrême instantané. De la racine à la pointe, pour un gainage cil à cil qui les épaissit tout en souplesse.

Laque noire
Les pigments ultra noirs créent un effet laqué profond pour un regard renversant de séduction.

Je me suis amusée à mettre en gras les mots magiques du marketing (Même si il y en a un paquet dans cette description...)

En résumé: Des cils noirs, séparés et du volume. (ou comment résumer une vingtaine de lignes en moins de dix mots)




Packaging: Grande première pour moi qui n'écrit presque jamais dessus. La particularité des mascaras Eyes to Kill sont qu'ils sont lourds. Ca peut déstabiliser, tout comme ça pousse encore plus loin le principe du revolver. Le tube est en métal (Je n'ose pas trop m'avancer, mais c'est froid à chaque fois que je le touche), et d'une couleur noire laquée (comme les cils dis donc !). Sur le mascara, il y a simplement marqué "Eyes to Kill". Et là, j'ai commencé à flipper. La vendeuse Sephora m'aurait vendu le mauvais ? Je vais sur le site Armani, les deux mascaras (Eyes to Kill tout court et Eyes to Kill Excess) ont le même packaging. Comment les différencier ? LA BROSSE ! Je rassure donc: J'ai le bon.
Pour information: Le Eyes to Kill avait pour packaging un tube en métal gris (je préférais d'ailleurs)

Rendu: Je l'ai utilisé sans recourbe-cil (Je suis une inconditionnelle). Armani ne met pas en avance de promesse sur le recourbement, ce n'est pas autant qu'il ne se défend pas sur ce point-là, au contraire ! J'ai comme critère que mes cils doivent "presque" atteindre mes sourcils (Mes cils sont plutôt longs et raides). Pari réussi. Je l'ai mis ce matin, vers 11 heures, ils sont toujours aussi recourbés après 12 heures !
Je n'ai rien non plus à redire sur la couleur noire intense, je n'ai pas besoin de passer un nombre incalculables de couches pour avoir un rendu intense.
A propos de la longueur, il est bon, même très bon (puisque mes cils touchent presque mes sourcils, c'est toujours le même critère). J'utilise à côté le Un Million de Cils de L'Oréal, les rendus sont les mêmes pour la longueur, je suppose que c'est le maximum que je puisse attendre de mes cils.
Le volume ? Check. Les cils gagnent en volume sans pour autant ressembler à du carton pâte, et ils restent plus au moins séparés (passer une brosse à cils pour enlever le surplus de mascara, et décoller les réticents. Ce n'est pas flagrant mais cela permet un résultat plus optimal)
Ensuite vient la tenue ! Bien que n'étant pas waterproof, il tire bien son épingle du jeu ! A chaque fois que je mets du mascara, je ne peux pas éviter l'effet des pigments qui se retrouvent sur mes cernes. Il y en a peu, mais ça plombe toujours le regard. Avec Eyes to Kill Excess, je n'ai presque rien.
Quant au démaquillage, il s'enlève facilement avec l'huile démaquillante (par contre, je pense qu'il risque d'être coriace avec un démaquillant traditionnel pour les yeux)

Conclusion: Il est digne de son grand frère ! J'ajouterai qu'il est à réserver aux personnes souhaitant un regard dramatique, accentué.
Tags: giorgio armani, mascara
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments